Séminaire : « L’Amérique de Tocqueville en questions » – 2022-2023

Laurence Cossu-Beaumont, Sorbonne nouvelle

Augustin Habran, Université d’Orléans

Marie-Jeanne Rossignol, Université Paris Cité

L’intérêt récent pour l’Amérique antebellum et plus précisément les années dites « jacksoniennes » (1815-1848) nous invite à relire les écrits d’Alexis de Tocqueville et de Gustave de Beaumont relatifs à leur voyage aux États-Unis à la lumière des apports de l’historiographie de la période. Le séminaire propose de revisiter ces décennies à travers différentes thématiques abordées dans les écrits, telles que les réseaux politiques, le mouvement associatif ou la politique indienne.  Nous entendons en quelque sorte recontextualiser ce corpus multiforme (carnets de voyage, étude sociologique, rapport administratif, correspondance, roman). En effet, ces écrits pourtant passionnants ne semblent pas constituer un panorama exhaustif des mutations à l’œuvre dans cette société états-unienne « en construction » car il paraît incontestable que les deux hommes sont passés à côté de certaines dynamiques essentielles. C’est justement cette disjonction entre savoir historique actuel et des textes auxquels on attribue souvent le statut de classiques (philosophie politique, sociologie, littérature) qui nous semble susceptible de nourrir une discussion non seulement historiographique mais également épistémologique. Cette réflexion s’inscrit dans un projet de recherche collectif en chantier. Les séances de séminaire sont conçues comme un espace de présentation du travail et de discussion. 

Les séances pour l’année universitaire 2022-2023 auront lieu :- Le lundi 12 décembre 14h30-16h30 salle Mezzanine à la Maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle : « Historiciser le voyage : les interactions de Tocqueville et Beaumont en Amérique à travers quelques rencontres emblématiques ».

-Le lundi 13 mars 14h-16h salle 830 à l’Université Paris Cité : « Associations et prisons : la réforme morale et philanthropique prétexte du voyage en Amérique, Surveiller et punir ? ».

-Le lundi 15 mai 14h-16h salle 150 à l’Université d’Orléans (dans le cadre du séminaire « Le fait culturel et la citoyenneté » de l’équipe REMELICE) : La déportation des Indiens de l’Est dans les années 1830 : un « génocide providentiel » ?

Contacts :

 laurence.cossu-beaumont@sorbonne-nouvelle.fr

augustin.habran@univ-orleans.fr

marie-jeanne.rossignol@u-paris.fr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search